hijama et cholesterol

Il faut savoir que le cholestérol est nécessaire à notre organisme dans les doses normales,  essentiel aux cellules de notre cerveau, de notre cœur, notre peau mais aussi pour la synthèse d’hormones, de vitamines tel que la vitamine D par exemple.

bon et mauvais

Le cholestérol est transporté dans le sang sous la forme de lipoproéines. Il existe  le bon cholestérol HDL (high density lipoprotein) et le mauvais cholesterol LDL (Low density lipoprotein). 

  • Les LDL assurent le transport et la distribution du cholestérol à toutes les cellules de l’organisme MAIS attention si elles sont en surplus, elles vont participer à l’élaboration de la plaque d’athérome (athérosclérose).
  • Quant aux HDL, elles gèrent le trop plein de cholestérol dans les cellules en les dirigeant vers le foie. Les lipoprotéines HDL protègent par conséquent la santé cardio-vasculaire.

Qu’est ce qui favorise l’excès de cholestérol dans le sang ?

  • L’hérédité ;
  • Une alimentation riche  en acides gras saturés ;
  • Les apports alimentaires en cholestérol. Cependant, il faut savoir que la majeure partie du cholestérol de notre organisme est fabriqué par le foie ;
  • Le métabolisme de chacun y joue, Si pour certains, une alimentation riche en cholestérol induit des mécanismes régulateurs pour lutter contre l’augmentation excessive du taux de cholestérol sanguin, pour d’autres, il est beaucoup plus difficile d’équilibrer spontanément la synthèse de cholestérol au niveau du foie et les apports alimentaires.

 

La hijama pour réguler le cholestérol

 

hijama cho

La thérapie par ventouse est une technique médicinale qui consiste en l’application de ventouses sur différentes régions du corps, dans le but de traiter plusieurs troubles, symptômes et maladies. 

  • Dans la médecine chinoise traditionnelle, les ventouses sont appliquées à des endroits précis correspondant à des points d'acupuncture choisis en fonction du trouble à soigner et surtout après un diagnostic précis baser sur l’enseignement de la médecine chinoise. 
  • En médecine orientale musulmane, la thérapie par ventouse est appelée « al hijama », et se base sur des points circulatoires, et nerveux mais aussi en application avec des points que le prophète Mohammed (paix et salut sur lui) s’appliquait à différents endroits du corps. 

Suite à l’aspiration et la succion exercée par la ventouse se produit une augmentation du débit sanguin dans les artères et les veines et donc une meilleure oxygénation des tissus. La facilitation du débit sanguin est un des points essentiels dans cette thérapie.  L'application des ventouses se faisant très souvent dans le dos , elles vont stimuler les nerfs parasympathiques de la région dorsale. Leur stimulation a des effets favorables non seulement sur le système nerveux autonome lui-même, mais aussi sur plusieurs organes sous contrôle.

Dans le cas du cholestérol ;

  • La thérapie par ventouse aura donc une action purgative, c’est-à-dire qu’elle débarrasse le sang des substances toxiques en général, dont le mauvais cholestérol en fait partit.
  • Une action neuro-végétative sur le foie qui comme cité plus haut joue un rôle d’élimination .

Pour prouver ces éffets l’équipe syrienne Dr Cherif,  à publier ses résultats en 2001:

"Sur un panel de 600 patients, l’analyse du sang extrait par la thérapie par ventouse humide à révéler que le sang était pourvu d’1/10ème de globules rouges circulants, que la forme des globules rouge était anormale et leur capacité de liaison du fer très élevée. Ils ont retrouvé un taux de créatinine élevée.

Chaque patient a eu un prélèvement de sang post hijama dont les résultats ont mis en évidence une normalisation du nombre de globules rouges et blancs , une augmentation du taux de plaquettes , du taux de fer, une diminution de la glycémie , du taux d’acide urique , du taux d’ASAT, des phosphatases alcalines, du taux de cholestérol LDL, du taux des triglycérides. "

La hijama en pratique :

ventouses violettes

En fonction de l'état de la personne il sera proposé :

  • ou des ventouses sèches dans le but de tonifier un organe. La pose de ventouses sèches consiste en l’application de ventouses, en plastiques en verre ou en caoutchouc, sans incisions préalables. Il en existe des différentes sortes.  
  • et / où des ventouses humides qui elles ont un effet drainant.

Les points seront choisis par un professionnel confirmé en fonction de son état général. 

 

Du point de vu naturopathie :

Bien évidemment la hijama va vous aider à réguler ce taux mais vous vous doutez bien qu’il faille faire un travail en amont, ce travail dont vous êtes les premiers acteurs va commencer par votre alimentation . L’objectif est donc de réduire le taux de « mauvais cholestérol » quand il est élevé, tout en évitant de diminuer le « bon cholestérol ».

25337258

En naturopathie nous traitons le corps dans sa globalité, un excès de cholestérol provient souvent d’un encrassement des émonctoires. Les émonctoires sont les organes qui permettent de drainer les toxiques du corps (intestins, foie, poumons, rein et peau) et ici surtout le foie.

Dans le cas du cholestérol nous nous intéresserons principalement au foie . Il faut imaginer le foie comme une grosse éponge qui va soit gonfler pour stocker le sang soit s’essorer, si l’on peut dire, pour distribuer au corps tout entier le sang dont il a besoin. En d’autres mots, le foie régularise le volume du sang dans le corps. Comme une grosse éponge, voyons-le comme une grille extrêmement fine qui va drainer le sang juste avant qu’il aille alimenter le coeur et le cerveau (d’où l’importance du sang à être le plus propre possible).

Ainsi, au niveau du foie va s’accumuler toute une partie des déchets produits et présents dans le corps . Cette « grille » peut se boucher si les déchets sont trop importants laissant passer des déchets qui peu à peu vont aller encrasser et polluer tout le corps. Pour prévenir cela, il faut régulièrement nettoyer cette grille. C’est ce que l’on appelle « drainer le foie » qui va « détoxiquer » le corps.

Gérer son alimentation

Diminuer les excès d’apports d’aliments riches en acides gras saturés (beurre, fromages, charcuteries, viandes grasses, pâtisseries du commerce…);

  • Limitez l’utilisation des graisses de cuisson.
  • Utilisez des huiles résistantes à la chaleur comme l’huile d’olive
  • Consommer des matières grasses végétales à teneur garantie en acides gras essentiels et enrichie en vitamines A et E (protectrices) à cru ou pour la cuisson.
  • Les graisses ne font pas tout. Certains aliments comme la pomme, les fruits oléagineux (noix, noisettes, amande)1, les légumes, les légumineuses, etc. ont des effets protecteurs bénéfiques sur le profil lipidique de part la présence d’antioxydants comme la vitamine C, les polyphénols, les carotènes, les fibres solubles.

Une surcharge pondérale aussi légère soit-elle favorise la survenue d’une hypercholestérolémie. Et une simple petite perte de poids associée à une activité physique adaptée et régulière, le tout sans dirigisme, vous permet d’améliorer votre bilan lipidique. Cela mérite bien quelques efforts !

 En complémentation :

Il existe des plantes et des substances qui permettent de drainer les émonctoires, de soutenir l'organisme dans l'évacuation du cholestérol, et de protéger le système cardio-vasculaire .

En phytothérapie : le pissenlit, le guggul

En vitaminothérapie : vitamine C, vitamine E, calcium , spiruline ...

En compléments alimentaires : les oméga 3-6-9, la levure de riz rouge.

Bien évidemment je vous recommande de consulter un naturopathe confirmé afin d'évaluer l'état général de votre corps et faire un bilan de vitalité PERSONNALISE .

sigature