hijama et endometriose

L'endométriose est une maladie chronique c'est à dire qui vient par phase aigue répétées . Elle est  causée par le développement d’ilots de tissu  endométriale  qui se developpe  a l'extérieur de l'utérus. Ce tissu étant régit par le cycle hormonale au moment des règles il va "saigné" et créer ainsi des adhérences et de kystes dans divers organes ainsi colonisés (ovaires, trompes, péritoine, rectum, vessie, diaphragme, …).

Ce sang s'accumule à l'interieur de l'abdomen ne peut pas etre éliminé, s'ensuit donc une réaction de degradation responsable d'une inflammation locale intense. Ceci causant bien évidement des douleurs immenses durant le cycle. 

adenomyose

L'adénomyose est  une forme d' Endométriose dite « interne » et localisée au sein de la paroi musculaire de l’utérus, appelée myomètre. En fait il s'agit d'une anomalie de la zone de jonction entre l'endomètre (muqueuse qui tapisse l'utérus) et le myomètre (muscle de la paroi utérine) qui va laisser les cellules de l'endomètre infiltrer le myomètre.

C’est une pathologie bénine et fréquente. Elle peut être :

  • diffuse : on retrouve de nombreux foyers disséminés sur l’ensemble du myomètre
  • focale : un ou quelques foyers localisés sur le myomètre
  • externe : quand l’endométriose pelvienne profonde vient infiltrer le myomètre

Les différentes sortes d'endométrioses :

endometriosecanstockphoto33960991

 

puce endo

Les lésions superficielles endométriosiques ou implants :Ce sont de petits fragments de tissu endométrial situés à la surface du péritoine ou à celle des divers organes de la cavité abdominale. Ces lésions ou implants, qui ne présentent pas un développement « vers la profondeur », sont le type de lésions le plus fréquent.

 

puce endo

Les lésions profondes endométriosiques : Terme employé pour définir des lésions d’endométriose situées en profondeur (en oppositions aux lésions superficielles appelées également implants) et qui se développent essentiellement sous le péritoine. Les nodules font généralement partie de cette catégorie.

puce endo

Les adhérences endormétriosiques : Les adhérences sont généralement la conséquence des phénomènes inflammatoires cycliques, qui entraînent des accolements de différentes structures anatomiques (les ovaires à l’utérus, le colon à l’utérus, etc.).

puce endo

Les kystes endométriosiques : Les kystes endométriosiques sont des lésions kystiques contenant un liquide épais de couleur chocolat. Ils se développent souvent au niveau des ovaires et sont appelés « endométriomes ». Leur développement se fait sous la forme d’une « invagination » du tissu endométrial qui « refoule » progressivement le tissu ovarien.

puce endo

Les nodules endométriosiques : Terme employé pour définir des lésions qui envahissent en profondeur soit un organe soit la zone sous péritonéale. On retrouve le plus souvent ces nodules profonds, qui s’apparentent à une petite boule, au niveau des ligaments utéro-sacrés (ligament reliant l’utérus au sacrum en arrière), la zone recto-vaginale, le vagin, le rectum, la fossette ovarienne. Moins fréquemment, ils peuvent se situer au niveau de la vessie ou du sigmoïde et plus rarement encore sur tout autre organe abdominal.

 

puce endo

Les nodules profonds endométriosiques : Terme employé pour définir des lésions profondes, constituées d’un fort contingent de tissu fibreux (responsable de leur consistance dure) et d’un pourcentage variable de tissu endométrial (responsable de leur croissance au moment des règles). Les nodules profonds ont une forte tendance à infiltrer les organes voisins. Ils concernent souvent la partie supérieure et postérieure du vagin, la face antérolatérale du rectum, les uretères, les ligaments utéro-sacrés (amarrant l’utérus vers l’arrière), la vessie, ou ailleurs dans la cavité abdominale. Généralement, les nodules situés au niveau du vagin, du rectum et des uretères peuvent être palpés lors d’un examen gynécologique minutieux, sous la forme de petits pois sensibles au contact.(1)

Quelques définitions :

puce endo

La dyspaneurie : cTerme employé pour exprimer une  difficulté douloureuse pour éliminer les selles Les dyschésies témoignent souvent de lésions situées au niveau de la cloison recto-vaginale qui touchent le rectum, mais elles peuvent être également le résultat de l’inflammation qui accompagne une endométriose superficielle localisée à proximité du rectum.

puce endo

La dyskesie :ce sont des  lésions situées près du vagin et au niveau de la cloison recto-vaginale, mais elles peuvent être également le résultat de l’inflammation qui accompagne une endométriose superficielle localisée en regard du fond vaginal, ou celui d’une adénomyose sévère.

puce endo

Les troubles du transit cataménieux :Ils sont le plus souvent des diarrhées (selles plus fréquentes ou plus molles) pendant les règles, et plus rarement une constipation cataméniale. Ces symptômes sont relativement typiques pour une endométriose digestive, néanmoins dans de nombreux cas ils sont seulement le résultat de l’inflammation qui accompagne une endométriose superficielle localisée à proximité du rectum. Enfin, de nombreux patientes présentant une endométriose (jusqu’à 50-60% selon certains auteurs) ont des symptômes digestifs dus à l’existence concomitante d’une maladie digestive fonctionnelle (comme le colon irritable) ou inflammatoire (maladie de Crohn, Rectocolite hémorragique).

puce endo

La dysurie :Terme employé pour désigner des difficultés, des troubles au moment de la miction (action d’uriner). Ces troubles peuvent s’accompagner de douleurs qui témoignent de lésions situées sur la vessie. Dans certains cas, les dysuries sont le résultat de l’atteinte des nerfs de la vessie par une endométriose de la cloison recto-vaginale.

puce endo

La pollakiurie : fréquentes, surtout si accompagnées de levées nocturnes. Elle peut être le résultat d’une atteinte sévère de la vessie par une endométriose profonde, ou simplement celui de l’irritation de la vessie par une endométriose superficielle. Assez souvent, il s’agit d’une pathologie urinaire associée à l’endométriose et appelée « bladder pain syndrome » ou « cystite interstitielle ». Cette pathologie nécessite une prise en charge spécialisée en urologie.

 

puce endo

Douleurs pelviennes chroniques : Terme employé pour désigner des douleurs permanentes ou chroniques dont la manifestation n’est dès lors plus rythmée par le cycle menstruel. Ces douleurs sont ressenties au niveau du pelvis qui est la partie la plus basse de la cavité abdominale (là où se situent la vessie, les organes génitaux internes et le rectum). Ces douleurs sont en pratique difficiles à traiter, et elles concernent les endométrioses sévères négligées, multi-opérées ou coexistant avec d’autres pathologies douloureuses abdomino-pelviennes (colon irritable, bladder pain syndrome, névralgie pudendale, fibromyalgie, douleurs musculo-articulaires, etc). Dans ces cas, les douleurs dues à l’endométriose sont associées à des douleurs de type neuropathique (des sensations douloureuses nées au niveau des nerfs périphériques), à des adhérences, ou à des cicatrices post-chirurgicales.(2)

source(1) et (2) :source : https://www.endofrance.org/la-maladie-endometriose/vocabulaire-endometriose/

Les symptômes les plus communs de l’endométriose:

  • douleurs abdominales et pelviennes;
  • crampes au moment des règles,souvent avec la douleur chronique et parfois sévère entre les périodes;
  • constipation due à des adhérences ou diarrhée;
  • ballonnements;
  • l’inflammation;
  • douleur lors des relations sexuelles;
  • problèmes urinaires;
  • maux de dos;
  • fatigue chronique;
  • certaines femmes signalent également des saignements vaginaux anormaux.

L’inflammation chronique (qui se répète en cycle) engendre une accumulation de tissu cicatriciel qui provoquent des « adhérences » ce qui colle les organes comme les intestins et la vessie, et entraine des douleurs fréquentes à l’évacuation, à la miction et aux rapports sexuels.

La façon naturelle d’aider l’endométriose est d’adresser les causes de cette maladie.

 

endometriose schema

 

puce endo

La problématique est que l'  on sait que l’endométriose vient d'un désordre immunitaire et inflammatoire  déclenché par des changements hormonaux cycliques et accentué par l’exposition à des toxines environnementales chroniques. L’exposition à des produits chimiques appelés « perturbateurs endocriniens » (xénoestrogènes qui imitent les hormones), ainsi que d’autres toxines environnementales augmentent l’inflammation et perturbent le fonctionnement normal du système immunitaire.

puce endo

La solution : améliorer l'immunité pourdiminuer l’inflammation et la douleur, privilégier le nettoyage des toxines environnementales et contribuer à équilibrer le système hormonal. Ceci est une approche globale qui intègre un régime anti-inflammatoire ainsi que des suppléments et de la patience. Il faut environ 6 à 12 mois pour voir une réduction des tissus de l’endomètre dans votre abdomen. Idéalement, suivez vos symptômes sur une échelle de 1 à 10, mois après mois.

Les ventouses une aide pour vous soulager :

canstockphoto51064061

1.La hijama permet de réduire l'inflammation 

canstockphoto13241981

La technique des ventouses à une forte action anti-inflammatoire, générale et locale

La curcumine (curcuma), la broméline (de l’ananas), laquercétine (à partir de pommes, d’oignons et d’autres sources végétales), la racine de gingembre, le Boswellia et l’huile de poisson sont tous des anti-inflammatoires incroyables. Non seulement l’inflammation va être réduite, mais ces herbes peuvent aussi soulager la douleur au fil du temps.

2. La hijama équilibre votre système hormonale

hormones

L’œstrogène stimule les cellules de l’endomètre, contribuant à augmenter la taille et le nombre des tissus qui contribuent à l’inflammation. La hijama étant une régulatrice hormonale va permettre de réguler ce système, mais aussi améliorer le péristalisme de votre intestin.

Un truc simple pour diminuer un surplus d’œstrogènes et pour avoir suffisamment de fibres dans la diète : il faut surtout éviter la constipation. Avoir une selle quotidienne est essentiel pour réduire l’inflammation, diminuer les toxines, et éliminer le surplus d’œstrogènes. Prenez entre 2 cuillères à soupe et ¼ de tasse de graines de lin moulues par jour dans un smoothie ou mélangé à l’alimentation. Si la constipation est un problème, n’hésitez pas à consulter pour trouver une solution, c’est très important.

3.La hijama est une vraie détox 

detox

Nous sommes entourés de toxines environnementales dans nos aliments, l’air, l’eau, les maisons, les lieux de travail. Tout ceci augmente notre charge d’hormones (de xénoestrogènes) et provoque de l’inflammation. Les vertus détox de la hijama ne sont plus a prouver, nous ciblons des organes comme le foie , les intestins et aussi les reins pour privilegier un nettoyage en profondeur des tissus.

De votre coté vous pouvez éviter tous produits chimiques quand vous le pouvez, méfiez-vous des emballages alimentaires, des produits pour le corps et des cosmétiques ainsi que des nettoyants ménagers.

Si vous souffrez d’endométriose, éviter les toxines n’est pas assez - votre corps a besoin de soutien supplémentaire pour bien se détoxifier.

L’indole -3-Carbinol, est excellent pour soutenir la détoxication et l’élimination de l’excès d’œstrogène. Le chardon mari est aussi excellent pour aider le métabolisme des hormones, tout en favorisant la santé du foie.

4. La hijama soulage la douleur

74512862_m

En effet, la Hijama stimule de grosses fibres nerveuses qui inhibent (empêchent) la douleur. Ici, elle ferait intervenir la fameuse «théorie de la porte dans le contrôle de la douleur ou gate contrôle». 

Dans son livre le  docteur Ait M’hammed  que Dieu le récompense explique les effets antalgique de la hijama sèche :

"La mise en tension de la peau (ici il s’agit de l’action de succion de la ventouse sur notre peau) en un point local perturbe la transmission de la douleur vers le cerveau, on dit qu’il se produit une inhibition de la transmission de l’influx nociceptif. Ceci contribue alors à produire une analgésie : la personne est soulagée si la ventouse est posée sur un point douloureux."

Aussi le docteur Ahmad Sharaf que Dieu lui fasse miséricorde par le des effets  de la hijama humide :

"Il note une augmentation du taux de monoxyde d’Azote (connue pour limiter la perception de la douleur) suite à une Hijama humide. De plus elle participe à la libération d’endorphine, substance naturel dont les effets sont comparables à la morphine."

Idéalement, suivez vos symptômes sur une échelle de 1 à 10, mois après mois.

La naturopathie pour soulager :

82952694-poudre-de-gingembre-avec-racine-de-gingembre-tranchée-isolée

La poudre de racine de gingembre a été montrée équivalente pour réduire la douleur aux effets de l’ibuprofène (500 mg 2-3 x jour). D’autres herbes sont excellentes pour le soulagement de la douleur tel que le curcuma et la griffe du diable. Si vous combinez curcuma et gingembre, vous allez avoir de meilleurs résultats.

 

groupe-synergo-image-acupuncture-1

L’acupuncture aide la douleur de l’endométriose, tout comme les bains de siège chaud et froid en alternance. Ces bains stimulent la circulation pelvienne : ils aident à obtenir une bonne circulation sanguine et lymphatique qui permet de diminuer l’inflammation et les toxines.

 

l-huile-de-ricin-pour-maigrir-du-ventre-702x336

Des compresses d’huile de ricin sont excellentes pour soulager la douleur tout en aidant la circulation dans la région pelvienne. Découpez 6 morceaux de flanelle imbibée d’huile de ricin (le tissu doit être humide, mais égoutté), couvrez la flanelle d’une bouillotte d’eau chaude enveloppée dans une serviette, placez le tout au bas de l’abdomen pendant 30 à 45 minutes, plusieurs fois par jour.

La curcumine (curcuma), la broméline (de l’ananas), laquercétine (à partir de pommes, d’oignons et d’autres sources végétales), la racine de gingembre, le Boswellia et l’huile de poisson sont tous des anti-inflammatoires incroyables. Non seulement l’inflammation va être réduite, mais ces herbes peuvent aussi soulager la douleur au fil du temps.

En plus des recommandations ci-dessus, vous pouvez travailler avec un ostéopathe ou un massothérapeute qui est qualifié dans la douleur pelvienne d’endométriose. Ces thérapies sont importantes pour aider à briser les adhérences, la manipulation physique aide à briser le tissu cicatriciel.

N’oubliez pas que le stress est impliqué dans l’apparition de l’endométriose, donc intégrez une technique de gestion de stress dans votre quotidien. L’exercice aide la circulation sanguine dans la région pelvienne; si vous passez vos journées assise, votre abdomen est probablement congestionné.

Faites attention à votre alimentation :

fruits et legumes

La première étape, la plus importante, est de suivre un régime anti-inflammatoire faible en toxines.

  • Enlevez de votre diète : les produits laitiers, les produits contenant du gluten, le maïs, et les sucres; tous créent de l’inflammation.
  • Consommez beaucoup de légumes frais, en particulier des crucifères : chou frisé, chou, brocoli, les choux de Bruxelles et des petits fruits.
  • Toute la viande doit être biologique pour éviter les produits chimiques et les excès d’hormones. De préférence, privilégiez les aliments biologiques.
  • Évitez d’utiliser les plastiques. Ils sont la principale source qui augmente la charge de l’œstrogène (ceux-ci sont appelés xénoestrogènes) qui peut causer des ravages hormonaux et aggraver l’endométriose. Évitez les aliments qui viennent dans une pellicule de plastique souple, les bouteilles d’eau en plastique. N’utilisez jamais un contenant de plastique au four à micro-ondes : avec la chaleur, les œstrogènes migrent du plastique à vos aliments.
  • La caféine peut aggraver l’endométriose chez certaines femmes; si vous buvez du café chaque jour, essayez quelques mois sans. Optez plutôt pour le thé vert qui est un antioxydant et peut être particulièrement utile si vous avez l’endométriose.
  • Gardez votre glycémie - taux de sucre dans le sang -, stable, car cela vous aidera à garder l’inflammation sous contrôle et vous empêche d’avoir des « rages de sucre » ou de pain.

Sachez qu’être en surpoids augmente la probabilité d’avoir plus d’œstrogènes et d’inflammation. Le régime anti-inflammatoire est un excellent moyen de perdre du poids sans avoir à travailler trop dur pour essayer!

Consulter un naturopathe spécialisé en ventouses:

logo site

Je vous propose mes services

puce endo

pour des séances de Ventouses antalgiques

puce endo

pour des bilans d'accompagnement à l'endométriose  (en ligne) ou (au cabinet sur argenteuil)

puce endoProgramme de coaching fertilité

Conseils lecture :

stef

 

 

 

 

 

 

Soulager_endometriose_copie